Archives pour janvier 2009

29-01-2009

Merci

Cher Amour,

Ce message pour te remercier de tout ce que tu m’as appris.

J’étais déjà patiente, mais tu m’as appris la patience ; c’est un peu comme une sorte de rite initiatique que tes amis doivent passer. Ceux qui s’énervent trop loin, trop fort, qui perdent patience en somme, ceux-là ne restent pas tes amis. Pour te côtoyer, il faut une bonne dose de patience. Y compris dans le sens le plus étymologique du terme.

Tu m’as appris le désintéressement, Amour. Souvent déjà, il m’arrivait de donner gratuitement, sans rien attendre en retour. Mais c’étaient de petites choses à chaque fois. Jamais Amour, jamais je n’avais autant donné à quelqu’un, pour ne rien recevoir en retour. Rien ? Non, pas exactement. Mais plutôt agressivité et manques de respect en série. Aujourd’hui, j’ai décidé en connaissance de cause, de continuer à te donner, Amour. Mais cette fois-ci, seulement dans la mesure où tu le demanderas, et dans la mesure où cela ne met plus en danger mon intégrité physique et/ou psychique. Le désintéressement, oui. Le sacrifice, non (car de toute manière, comment puis-je t’aider si je ne suis pas capable de me protéger moi-même ?).

Tu m’as appris le véritable Amour, Amour. Bien sûr j’ai Aimé avant toi (et je continue d’Aimer, d’ailleurs), mais tu es le premier que j’ai Aimé avec cette force, alors même que les sentiments n’étaient pas réciproques. Auparavant, j’ai toujours partagé une relation avec les gens que j’ai Aimés. Et je n’envisageais pas de rester (a/A)moureuse de quelqu’un qui n’aurait pas partagé mes sentiments. Mais force est de constater qu’on ne choisit pas, Amour. L’Amour est plus grand que nous, c’est lui qui choisit pour nous (si tant est qu’on lui suppose la capacité de « choisir », car après tout, peut-être faut-il juste s’en remettre au « Hasard », ou au « Destin »…). Aujourd’hui je connais grâce à toi l’essence même de l’Amour. Mon Amour pour toi est pur, débarrassé de tout ce qu’une « relation amoureuse » ou « relation de couple » comporte d’insignifiant, de salissant pour cet Amour.

Amour, pour finir, tu m’as appris la Foi. La Foi en l’Amour, bien entendu, principalement. La Foi en l’homme, en l’être humain. La Foi en toi. Et il en faut, de la Foi, pour se dire après le nième incident de parcours, que tu vas y arriver, que tu vas grandir, que tu vas mûrir, réussir à te remettre sur les rails. Que tu vas apprendre la tolérance. Qu’enfin, tu vas oser être heureux. Vivre. Accepter de recevoir ce que tu mérites, et dont pour le moment tu te prives inconsciemment (et pour que ce soit parfaitement clair, je précise bien qu’il ne s’agit absolument pas de moi ici…je n’ai rien à faire à cet endroit-là, sauf si tu le souhaites bien entendu !).

Amour, je t’Aime et j’ai Foi en toi. Je sais que tu réussiras. Chaque semblant d’échec n’est qu’un pas de plus vers ton enrichissement personnel. Vers ta réussite. Vers ton bonheur.

Je t’embrasse. A bientôt.

Posté par simplementaimer dans Amour | Pas encore de commentaires »

22-01-2009

Bouteille en l’air

Jamais présence ne m’avait tant troublée. Son visage est l’hôte quasi-permanent de mes pensées. Ce premier jour, il y a longtemps, je m’attendais à n’importe qui…sauf à lui. Je ne pensais pas qu’un jour ordinaire deviendrait un jour bouleversant. Longtemps, de lui éloignée, longtemps, j’ai oublié…ou cru oublier. Car cette ferveur en moi s’était glissée. Sans que je n’aie jamais rien demandé. Aujourd’hui son image est là, elle suit chacun de mes pas. J’étais déjà heureuse, mais vivre cela me comble encore plus de joie.

Je suis consciente du discours peut-être décousu que j’offre. Je prends le risque de passer pour folle, s’il le faut. Je ne suis pas folle. Je suis heureuse. Ce n’est pas de l’inconscience, au contraire c’est la conscience de la beauté de la vie, des émotions, des sentiments. De l’Amour ? Est-ce de l’Amour ? Je ne m’avancerai pas sur ce point. Je ne plaisante pas avec la définition de ce mot, et il serait peu raisonnable de tirer maintenant des conclusions, qui ne seraient que trop hâtives.

Je sais seulement que son regard m’enchante, que chacun de ses gestes me ravit ; que sa proximité me trouble. Je ne connais pas (encore ?) son cœur,et je n’ai pas toutes les réponses. Mais je vis des instants tellement forts et enivrants, que même s’il n’a rien fait pour cela, je le remercie d’être là.

Mon esprit construit malgré moi des rêves, des châteaux en Espagne. Mais peu importe qu’ils prennent forme ou non, je suis consciente que cela ne dépend pas de moi. Je suis heureuse comme cela. Je ne veux pas faire un drame des événements que je ne contrôle pas. La vie m’a déjà fait un cadeau immense, plus immense que la vie elle-même.

J’ai le sentiment peut-être, de « détoner » dans cet univers plus ou moins morose que je perçois autour de moi. De ne pas cadrer avec l’atmosphère ambiante. Risqué-je de passer pour folle et/ou dangereuse ? Je ne l’espère pas. Non vraiment, je ne suis ni l’un ni l’autre. Je suis seulement sincère.

Quoi qu’il arrive, je continuerai de les remercier, la vie et lui, pour cette Passion et cette énergie qui m’étreignent, qui remplissent les recoins oubliés de ma vie, qui m’aident à avancer. Merci !

Posté par simplementaimer dans Désiré | Pas encore de commentaires »

15-01-2009

Désiré

Amour,

Tu le sais (peut-être ?), l’Amour est infini et inconditionnel. Et certainement pas exclusif. Et en tout premier lieu, nous ne choisissons pas (toujours) d’Aimer. Oui Amour, l’Amour est capricieux (comme toi, d’ailleurs, c’est drôle !). La Passion, encore plus…

J’ai une Passion, Amour. Il est trop tôt pour affirmer que celle-ci me mènera à l’Amour, et pourtant cette attirance est si forte. J’ai une Passion, mais quelle qu’en soit l’issue, je ne cesse pas de t’Aimer, toi (ni les autres gens que j’Aime, car tu es loin d’être le seul). Simplement, je te crois assez généreux pour bien vouloir partager cet espace avec Désiré. Désiré, que j’appellerai ainsi pour des raisons évidentes.

Amour, plus j’Aime et plus je sens grandir ma capacité d’Aimer. Même si – je le répète – il est sans doute un peu tôt pour le dire, je suis persuadée que cette Passion pour Désiré n’est pas qu’un feu de paille.

Mais Désiré est méfiant comme toi, Amour ; plus que toi peut-être ! Il ne m’est pas possible de lui parler à coeur ouvert. C’est tout de même étonnant que la Passion et l’éventualité de l’Amour fassent aussi peur… J’ai besoin de publier ici les messages que j’ai écrits pour Désiré, et que probablement, il ne lira jamais.

Désiré, même si cela te semble inimaginable, ta simple existence me rend heureuse. Je peux comprendre ta méfiance, mais elle n’est pas justifiée. J’espère que tout va aussi bien pour toi que tu le dis…

A bientôt.

Posté par simplementaimer dans Désiré | Pas encore de commentaires »

sean |
habenula |
clairette59 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | toutvabienmercilavie
| Time is Getting Slippery
| Spirit Vs Heart